malentendu

malentendu [ malɑ̃tɑ̃dy ] n. m.
• 1558; de 2. mal et entendu, de entendre
1Divergence d'interprétation entre personnes qui croyaient se comprendre. équivoque, erreur, maldonne, méprise, quiproquo. Propos qui prêtent à des malentendus. « Dans l'amour, l'entente cordiale est le résultat d'un malentendu » (Baudelaire). Une suite de malentendus. Dissiper, faire cesser un malentendu.
2Par ext. Désaccord qu'implique cette divergence tant qu'elle échappe aux deux parties. Ce n'est qu'un simple malentendu.
3Mésentente sentimentale entre deux êtres. Graves, douloureux malentendus.
⊗ CONTR. Entente.

malentendu nom masculin Fait de se méprendre sur quelque chose, en particulier sur le sens d'une parole, d'un mot : Faire cesser un malentendu. Désaccord entre des personnes, né d'une divergence d'interprétation, en particulier d'une mésentente sentimentale : Un douloureux malentendu.malentendu (citations) nom masculin Elsa Triolet Moscou 1896-Saint-Arnoult-en-Yvelines 1970 Le silence est comme le vent : il attise les grands malentendus et n'éteint que les petits. Proverbes d'Elsa Les Éditeurs français réunismalentendu (difficultés) nom masculinquiproquomalentendu (synonymes) nom masculin Fait de se méprendre sur quelque chose, en particulier sur le...
Synonymes :
- méprise
Désaccord entre des personnes, né d'une divergence d'interprétation, en particulier...
Synonymes :
- désaccord
- différend
- mésentente

malentendu
n. m. Mauvaise interprétation d'une parole, d'un acte, entraînant une confusion; situation qui en résulte. Leur désaccord repose sur un malentendu. Syn. méprise.

⇒MALENTENDU, -UE, adj. et subst. masc.
I.Adj., vx. Qui témoigne d'une divergence d'appréciation; qui ne convient pas. L'intensité de mes souffrances pour de petits sujets, et l'emploi toujours malentendu et aveugle de mes forces morales (M. DE GUÉRIN, Journal, 1835, p. 239). Politesse malentendue (FROMENTIN, Été Sahara, 1857, p. 244):
1. Schiller, pour se rapprocher du goût de son siècle, avait cru devoir diviser le choeur en deux moitiés, dont chacune était composée des partisans des deux héros (...). Il avait, par ce ménagement malentendu, dépouillé le choeur de l'impartialité qui donne à ses paroles du poids et de la solennité.
CONSTANT, Wallstein, 1809, p. XXII.
II.Subst. masc.
A. — Divergence d'interprétation sur la signification de propos ou d'actes entraînant un désaccord. Dissiper un malentendu; (pour) éviter tout malentendu; malentendu qui sépare deux personnes, qui se glisse entre deux personnes; c'est un malentendu; il y a (un) malentendu (entre deux personnes). Quel malentendu incroyable! Et moi qui avais compris le contraire! Mais enfin, comment ne vous êtes-vous pas expliquée? (MONTHERL., Pitié femmes, 1936, p. 1113):
2. ... il y a, fatalement, à la base de tout amour passionné, un malentendu, une illusion généreuse, une erreur de jugement: une conception fausse qu'on s'est faite l'un de l'autre...
MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p. 839.
B. — Désaccord entraîné par une telle divergence. Le malentendu, l'hostilité de l'artiste et de la société ne sont pas niables (THIBAUDET, Réflex. litt., 1936, p. 70). C'est la tricherie d'amour qui fera naître les malentendus les plus graves, les plus durables, et les rancunes les plus véhémentes (JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 163):
3. Le désaccord n'avait fait que grandir, aggravé par un de ces singuliers malentendus de la chair qui glacent les plus ardents: il adorait sa femme, elle était d'une sensualité de blonde gourmande, et déjà ils couchaient à part, mal à l'aise, tout de suite blessés.
ZOLA, Germinal, 1885, p. 1305.
Prononc. et Orth.: []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1558 «divergence d'interprétation sur des paroles et des actes, qui empêche l'accord» (Pap. de Granvelle, iv, 369 ds BARB. Misc. 17, 1936-38, t. 4, p. 316); d'où 1600 «mésentente qui résulte de ce manque d'accord» (Lettre de Henri IV in LAFFLEUR DE KERMAINGNANT, Mission de J. de Thumery, pièces justif., 156, ibid.). Comp. de mal adv. et de entendu, part. passé adj. de entendre; dès 1507, comme adj. au sens de «mal intentionné» (Le résolu en mariage, 187 ds J. LE FÈVRE, Lamentations de Matheolus, éd. A. G. Van Hamel, t. 2, Appendice, p. 134). Fréq. abs. littér.:772. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 219, b) 412; XXe s.: a) 1067, b) 2233. Bbg. MACK. t. 2 1939, p.198, 285.

malentendu [malɑ̃tɑ̃dy] n. m.
ÉTYM. 1558; de 2. mal, et entendu, de entendre, II., le sens de « mésentente » semblant apparaître dans les exemples les plus anciens, mais celui de « méprise » étant seul retenu par Furetière et Richelet.
1 Divergence d'interprétation entre personnes qui croyaient s'être bien entendues sur le sens de certains propos, de certains actes, de certains faits. Équivoque, erreur, méprise, quiproquo. || Mots qui provoquent des malentendus (→ Fortune, cit. 40). || Langage clair préservant de malentendus dangereux (→ Équivoque, cit. 21). || Amour passionné qui repose sur un malentendu (→ Erreur, cit. 5). || « Dans l'amour, l'entente cordiale est le résultat d'un malentendu » (Baudelaire). → Incommunicabilité, cit. 1. || Dissiper, faire cesser un malentendu. || Notion qui paraît claire mais prête à des malentendus.
1 (…) c'est encore bien pis en ce pays (la Provence). Je vous jure que j'ai autant besoin d'interprète qu'un Moscovite en aurait besoin dans Paris (…) hier (…) ayant besoin de petits clous à broquette (…) j'envoyai le valet de mon oncle en ville, et lui dis de m'acheter deux ou trois cents de broquettes : il m'apporta incontinent trois boîtes d'allumettes. Jugez s'il y a sujet d'enrager en de semblables malentendus.
Racine, Lettres, 13, 11 nov. 1661.
2 Nous touchons ici à un des problèmes sur lesquels il importe le plus de se faire des idées claires et de prévenir les malentendus.
Renan, Discours et conférences, « Qu'est-ce qu'une nation ? », Œ. compl., t. I, II, II, p. 897.
3 (…) c'est chose entendue (de 1848 à 1914) qu'il vaut mieux être méconnu que célèbre, que le succès, s'il va jamais à l'artiste de son vivant, s'explique par un malentendu.
Sartre, Situations II, p. 161.
Par ext. Désaccord qu'implique une telle divergence et qui ne dure qu'autant qu'elle échappe aux deux parties. || Leurs thèses n'étaient pas vraiment opposées, mais le malentendu se prolongeait. || Mais nous sommes d'accord, c'était un simple malentendu ! || Il y a entre nous plus qu'un malentendu, un désaccord total.
REM. Le mot malentendu est devenu un euphémisme diplomatique, dans les contestations entre États. || Envoyé extraordinaire chargé de dissiper les malentendus entre deux pays.
4 (…) des mathématiciens français et allemands disputèrent sur la force des corps en mouvement. Les disciples de Leibnitz prétendaient que cette force était en raison composée du carré de la vitesse et de la pesanteur des corps. Les Français, au contraire, ne mesuraient cette force que par la vitesse multipliée par la masse. M. de Mairan exposa le malentendu avec beaucoup de clarté.
Voltaire, Des singularités de la nature, XXV.
5 Il y a ainsi entre le pays et sa représentation non pas un inentendu, ce qui serait grave, non pas un malentendu, ce qui serait plus grave, mais un faux entendu perpétuel et universel, à qui on est sûr que rien ne peut échapper.
Ch. Péguy, la République…, p. 82.
2 (1894). Sur le plan sentimental. Mésentente entre deux êtres qui se comprennent mal (notamment quand l'un attend de l'autre ce qu'il ne peut lui donner). || Graves, douloureux malentendus. || Malentendu muet (→ Dissiper, cit. 8). || Il y a eu des malentendus entre nous (→ Froisser, cit. 22).
6 (…) chez les campagnards ou chez les gens du peuple, les petits drames profonds et intimes se jouent sans paroles, avec des malentendus jamais éclaircis, des phrases seulement devinées et d'obstinés silences.
Loti, Ramuntcho, I, IX.
7 Un plus grave malentendu encore séparait le roi de France et le divisait de la plus grande sainte de France et du monde. Elle était venue vers un roi chevalier. Et elle trouva un roi commerçant. Elle était venue vers un roi de justice. Et elle trouva un roi misérablement calculateur. Elle était venue vers un roi de guerre. Et elle trouva un roi de tremblements. Elle était venue vers un roi de grâce. Et elle trouva un pauvre négociateur.
Ch. Péguy, Note conjointe…, p. 156.
CONTR. Entente.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • malentendu — [mȧ län tän dü′] adj. [Fr] misunderstood; poorly conceived n. a misunderstanding …   English World dictionary

  • MALENTENDU — s. m. Paroles ou actions prises dans un autre sens que celui où elles ont été dites ou faites. Ils ne s expliquèrent pas bien clairement, et le malentendu causa une grande contestation. Il s est cru insulté, c était un malentendu, ce n était qu… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Malentendu — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Malentendu », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Malentendu peut désigner : un… …   Wikipédia en Français

  • MALENTENDU — n. m. Paroles ou actions prises dans un autre sens que celui où elles ont été dites ou faites. C’était un malentendu, ce n’était qu’un malentendu. Ils se sont brouillés par un malentendu. Il y a malentendu …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • malentendu — (ma lan tan du) s. m. Parole ou action mal comprise. •   Par un malentendu nous crûmes n avoir point de places, SÉV. 188. •   Les disciples de Leibnitz prétendaient que cette force [celle des corps en mouvement] était en raison composée du carré… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • malentendu — mȧläⁿtäⁿdu̅e̅ noun ( s) Etymology: French, from mal entendu misunderstood, from mal badly + entendu, past participle of entendre to understand, interpret, be attentive more at mal , intend : misunderstanding …   Useful english dictionary

  • malentendu — /mannl ahonn tahonn dyuu /, adj., n., pl. malentendus / dyuu /. French. adj. 1. misunderstood; misapprehended. n. 2. a misunderstanding; mistake. * * * …   Universalium

  • malentendu —    (mahl anh tanh DÜ) [French: badly heard] A misunderstanding or misconception; a mistake, as in “The relationship was based, unfortunately, on a series of malentendus.” …   Dictionary of foreign words and phrases

  • malentendu — mal·en·ten·du …   English syllables

  • malentendu — nm., méprise, quiproquo, bévue ; erreur d appréhension, de compréhension, d interprétation : malêtêdu (Albanais), mâlintindin (Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.